DiaMed-CP

Clôture du projet euromaghrébin

/

     Soutenir la création d’activité et l’emploi au Maghreb

La migration au service du Développement local –

 

Vendredi 27 mai 2016, Hôtel NOVOTEL, Tunis

 

Les six partenaires méditerranéens de DiaMed : ADER Méditerrané, CONECT, ACIM, MEDAFCO Consulting, ANIMA Investment Network et FCE, organisent la cérémonie de clôture du projet euromaghrébin avec comme thème : « Diaspora et Emploi ».

Cette cérémonie sera rehaussée par la présence de M. Jaloul AYED, ancien Ministre des finances et président de l’organisation Med –Confederations, du représentant de la Délégation européenne en Algérie, Monsieur Marco SIOLI, des représentants du Ministère tunisien de la formation professionnelle et de l’emploi, ainsi que tous les partenaires du projet.

 

L’objectif de cette journée est d’échanger avec les acteurs économiques et institutionnels maghrébins et européens sur :

 

« Comment pérenniser et accentuer l’impact des actions entreprises tout au long du projet » ?

 

Initié en mars 2013, DiaMed  s’inscrit dans le programme européen EuropeAid et vise à soutenir le développement économique en Algérie, au Maroc et en Tunisie.

Au terme de trois années d’existence, DiaMed, par son approche très pertinente, a permis de :

 

  • Renforcer la professionnalisation de 465 accompagnateurs de structures maghrébines d’appui à création d’entreprises par des formations sur mesure.
  • Accompagner 56 entrepreneurs de la diaspora maghrébine pour créer leur activité dans leur pays d’origine dans les secteurs du tourisme, de l’agriculture, de l’agro-alimentaire mais également des énergies renouvelables, des TIC, du bâtiment, des cosmétiques et de la valorisation des déchets. 36% d’entreprises déjà créées.
  • Appuyer l’insertion professionnelle de 270 jeunes diplômés magrébins de l’enseignement supérieur demandeurs d’emploi par une formation professionnelle au management des entreprises innovantes et à l’entrepreneuriat local ainsi que par un accompagnement vers l’emploi.
  • Permettre à 88 jeunes entrepreneurs locaux du Maghreb de donner une dimension internationale à leur projet.
  • Faire bénéficier à 20 entrepreneurs locaux et de la diaspora d’un accompagnement personnalisé dans le domaine des technologies vertes par des experts de leur activité.
  • Organiser 3 forums régionaux réunissant les acteurs de l’entrepreneuriat en Méditerranée et publier l’enquête DiaMed « Diaspora et entrepreneuriat au Maghreb » avec des portraits d’entrepreneurs.

 

A cette occasion seront remis les prix DiaMed de l’entrepreneuriat à six lauréats d’Algérie, du Maroc et de la Tunisie. Ce prix de l’entrepreneuriat vise à récompenser les porteurs de projet ayant bénéficié des services d’accompagnement à la création d’entreprise du projet DiaMed.

Deux lauréats par pays sont récompensés : un porteur de projet de la diaspora résidant en Europe et ayant créé son entreprise dans son pays d’origine ainsi qu’un entrepreneur local.

Les lauréats ont été sélectionnés sur la base de critères prenant en compte l’innovation du projet, son impact sociétal et environnemental et l’implication du porteur du projet.

 

Les lauréats du prix DiaMed sont :

 

Algérie :

  • Louisa SIDI HAKET, créatrice de la société Safran Tariki (culture et commercialisation du safran et des produits dérivés) à Constantine.
  • Yakoub MESLOUB, fondateur de la société World Content Leaders à Alger dans le domaine des télécommunications.

 

Maroc : 

  • Bilal BOULBAYEM, créateur de la pépinière arboricole Planteurs Marocains à Marrakech
  • Aboubakr JEDDIOUI, fondateur de la plateforme pour jobs étudiants TalibJob à Casa.

 

Tunisie

  • Patrick HAMROUNI, fondateur d’une entreprise sociale dans le domaine de la mode (bijoux, maroquinerie, lunettes) et de la marque IKKEN à Tunis.
  • Sallama KHLASS, créatrice du service de pâtisserie haut de gamme Cheesecake Side, à Sidi Bou Saïd.

 

DiaMed  est porté par l’ADER Méditerranée, en partenariat avec l’ACIM et ANIMA Investment Network en France, la CONECT en Tunisie, la FCE au Maroc et Medafco Consulting en Algérie. Le projet est doté d’un budget de 2,34 M€ sur trois ans, dont 80% sont financés par l’UE à travers sa Direction Générale Développement et Coopération – EuropeAid.